Lasure, huile, saturateur : comment choisir ?

Sur les bois horizontaux (terrasses, escaliers en bois), il ne faut pas appliquer un produit filmogène comme une lasure ou un vernis par exemple. Votre choix doit se porter sur un saturateur ou une huile pour terrasse, adapté à l’essence du bois (bois exotique, traité par autoclave, essence de bois locale…). En savoir + sur l’entretien des terrasses en bois

Pour les bois verticaux (chalets, bardages, volets, menuiseries…), il y a 2 critères à prendre en considération pour choisir votre finition entre une huile saturateur et une lasure :

  • Le rendu que vous recherchez : satiné ou mat “bois huilé”
  • L’entretien que vous préférez dans le temps.
Essais produits coril pro

Le rendu que vous recherchez : satiné ou mat “bois huilé” ?
Si vous recherchez un rendu mat ou un effet “bois mouillé”, optez pour des saturateurs qui sont des protections hydrofuges anti-UV d’imprégnation non filmogènes, qui mettent en valeur le veinage du bois. Nous vous recommandons les saturateurs monocouches CORIWOOD de CORIL Pro, le Saturateur Bois Environnement de BLANCHON, et le saturateur Protext de DURIEU OWATROL.
Pour les bois autoclavés qui ont été soumis à haute pression : COREGAL TER, anti-fendillement, au rendu mat assez neutre en incolore.
Pour un aspect plus chatoyant, “bois huilé”, privilégiez les huiles naturelles d’Oléobois.

Obligatoirement teintées en extérieur (l’incolore protègera insufisamment), les lasures pour bois ont en général un rendu plus satiné : que ce soit pour la lasure écologique CORILOR Gel Acryl de CORIL Pro (on pourrait qualifier la brillance de “subtile”, qui reflète délicatement la lumière), ou pour les Lasures Bois Environnement de BLANCHON. Dans tous les cas ces lasures ne sont pas aussi brillantes qu’un vernis. Pour un rendu plus contemporain : la lasure mate Optem de BLANCHON.

Vous souhaitez un rendu le plus naturel possible, une protection anti-UV tout à fait incolore, mate et quasiment invisible ? Orientez-vous vers le Système Anti-UV incolore de BLANCHON (1 couche de Conditionneur + 2 couches de Protecteur).

L’entretien du bois que vous préférez dans le temps

Une lasure protège souvent un peu plus longtemps qu’une huile ou un saturateur, mais l’entretien sera plus facile avec un produit d’imprégnation qu’avec un produit filmogène (lasure, vernis). Rénover une lasure nécessite souvent de poncer la surface, alors qu’avec une huile ou un saturateur on se contentera de dépoussiérer, si besoin, avant d’appliquer une nouvelle couche, car ces finitions ne restent pas en surface mais protègent le bois en l’imprégnant.

Pour une lasure on applique au minimum 2 couches au départ (voire une 3ème couche qui peut être incolore si on ne souhaite pas plus teinter le bois). Il en est de même pour la plupart des saturateurs qui s’appliquent “frais sur frais”, la deuxième couche se passant 15-20 minutes après la première sans attendre que celle-ci soit sèche. Les saturateurs professionnels CORIWOOD ont l’avantage d’être monocouches et d’avoir une bonne tenue constatée dans le temps.

 

Pour en savoir plus sur ces produits et ces finitions, consultez également notre blog sur l’entretien du bois : www.entretienbois.com

Et n’hésitez pas à nous contacter pour des conseils et renseignements plus précis par rapport à vos bois.